Le repas au centre de la table

Chloé Perreault

Avez-vous déjà entendu parler de l’approche qui consiste à mettre tout le repas au centre de la table? L’idée est d’y déposer tous les aliments (entrée, plat principal, accompagnements, condiments, boissons et dessert) et les ustensiles prévus pour le repas. Cela permet à tout le monde, adultes comme enfants, de se servir soi-même.

Ce concept est de plus en plus populaire chez les familles d’ici. Voyons pourquoi!

- Chloé -

Quels sont les avantages de cette approche?

Le respect des signaux de faim de tous 

En se servant eux-mêmes, les enfants peuvent choisir la quantité qu’ils souhaitent mettre dans leur assiette. De cette façon, ils respectent leurs signaux de faim. Ils décident également s’ils souhaitent se servir de tout ou seulement de quelques aliments. Ainsi, on respecte le principe du partage des responsabilités, qui consiste à laisser les enfants décider du « combien » (la quantité d’aliments mangés).

Les bonnes manières à table 

En permettant aux enfants de se servir et en déposant tous les éléments du repas sur la table, les parents n’ont pas besoin de se lever pour servir une deuxième portion ou une boisson. Les enfants sont aussi moins portés à se lever, car ils voient leurs parents rester assis pendant le repas. Les moments en famille sont donc plus agréables pour tous.

Le développement du goût 

Lorsque tous les aliments sont déposés au centre de la table, les enfants peuvent y être exposés même s’ils n’en ont pas dans leur assiette, car ils les voient sur la table et dans l’assiette d’autres membres de la famille. Rappelez-vous que le développement du goût se fait avec les cinq sens. Ainsi, plus les enfants sont exposés à une variété d’aliments, que ce soit par la vue, le toucher, l’odorat, etc., plus ils se familiarisent avec eux. Et avec du temps et de la patience, ils acceptent d’y goûter.

L’apprentissage de l’autonomie 

Cette façon de faire permet également de combler le besoin d’autonomie des enfants et de les aider à développer leur motricité. En effet, dès l’âge de 2 à 3 ans, les enfants peuvent essayer de se servir seuls ou avec l’aide d’un adulte. Pour faciliter la prise des aliments, vous pouvez prendre des ustensiles adaptés à leurs petites mains (ex. cuillères à mesurer, tasses à mesurer, ustensiles antidérapants). Les portions qu’ils se servent sont ainsi plus adaptées, et il est plus facile pour eux de les manipuler.

Mais qu’en est-il…

Du gaspillage?

Certains craindront peut-être que leurs enfants se servent de trop grosses portions. Cependant, il est important de se rappeler que les enfants sont en apprentissage. Au début, ils se serviront probablement de plus grosses portions, car l’approche sera nouvelle, mais rapidement, ils apprendront à se servir des portions plus adaptées à leur faim.

Des dégâts?

Il est normal, lorsque les enfants apprennent à manger, à boire au verre ou même à bricoler, que de petits dégâts surviennent. C’est alors le moment idéal pour leur montrer à nettoyer les accidents!

Des contenants trop chauds qui risquent de brûler les petites mains?

Entre le moment où vous déposerez le plat sur la table et celui où vous compléterez la mise en place des ustensiles, accompagnements, assiettes, etc., le repas aura le temps de refroidir suffisamment pour protéger les petites mains. Vous pourrez aussi en profiter pour rappeler à tous de faire attention pour éviter de se brûler!

Et le dessert dans tout ça?

Le dessert fait partie intégrante du repas. Il permet d’ailleurs d’offrir aux enfants des aliments nutritifs. Les fruits, un pouding maison, un muffin ou une galette à l’avoine faits maison sont des exemples de desserts nutritifs. Quant aux desserts plus sucrés, comme les gâteaux et les biscuits, ils peuvent également être servis à l’occasion. En quantité modérée, ils font partie des plaisirs et d’une alimentation équilibrée!

Mais comment gérer le dessert avec le concept du repas au centre de la table? Tout d’abord, prévoyez la même quantité de dessert pour chaque membre de la famille. Ensuite, laissez les enfants prendre leur part de dessert au moment qui leur convient, sans vous en servir pour négocier ou récompenser. Finalement, favorisez le respect des signes de faim et de rassasiement de votre enfant pour chacun des aliments servis!

Maintenant que vous en connaissez plus sur cette approche, avez-vous envie de l’essayer?

Le repas au centre de la table

Nouveau !

souper

Pizza végétarienne

Préparation :

30 minutes

Cuisson :

12 à 15 minutes

Portions :

6

Voir la recette

Nouveau !

collation

Barres tendres maison

Préparation :

15 minutes

Cuisson :

aucune

Réfrigération :

2 heures

Portions :

8

Voir la recette

déjeuner

Pain doré au BBQ

Préparation :

20 minutes

Cuisson :

6 minutes

Portions :

4

Voir la recette

dîner

«Bento Box» du randonneur

Préparation :

30 minutes

Cuisson :

aucune

Portions :

6

Voir la recette

collation

Yogourt glacé maison

Préparation :

15 minutes

Congélation :

2 heures

Portions :

3

Voir la recette

dessert

Bâtonnets glacés tropicaux

Préparation :

15 minutes

Cuisson :

aucune

Congélation :

4 heures

Portions :

8

Voir la recette

collation

«Popsicles» de bananes au beurre d’arachides

Préparation :

15 minutes

Cuisson :

aucune

Congélation :

2 heures

Portions :

4

Voir la recette

collation

Écorces de yogourt glacé

Préparation :

10 minutes

Cuisson :

aucune

Congélation :

2 heures

Portions :

6

Voir la recette

souper

Hamburger à l'indienne

Préparation :

25 minutes

Cuisson :

15 minutes

Portions :

4 à 6

Voir la recette

souper

Quinoa aux crevettes « one pot »

Préparation :

20 minutes

Cuisson :

25 minutes

Portions :

4

Voir la recette